Aller au contenu principal

Présentation du projet

     

Max Dyckerhoff élève des tilapias pour fournir le marché réunionnais depuis 1994. En 2015, il initie des échanges avec Akuo Energy Océan Indien sur les synergies possibles entre photovoltaïque et pisciculture.

La construction d’ombrières photovoltaïques au-dessus de ses bassins piscicoles est alors perçue comme une opportunité pour, d’une part, améliorer les conditions de production des tilapias et, d’autre part, envisager l’initiation d’un élevage d’esturgeons. Son objectif, produire, à La Réunion, un produit à haute valeur ajoutée, le caviar. Il gère aujourd'hui 12 étangs pour le tilapia et 6 bassins "race ways" pour les esturgeons.

max

Outre la production électrique dont une partie est utilisée pour alimenter les bassins d’esturgeons, les ombrières présentent plusieurs intérêts :  

  • Elles maintiennent l’eau des bassins à des températures plus fraiches, ce qui est bénéfique pour les tilapias et indispensable pour envisager l’élevage d’esturgeons à La Réunion ;
  • Elles limitent les pertes d’eau par évaporation permettant ainsi de nettes économies d’eau
  • Elles protègent les poissons des prédateurs, en particulier des butors (hérons striés) qui occasionnent régulièrement des dégâts significatifs sur les élevages piscicoles.
  • Elles améliorent les conditions de travail sur l’exploitation (travail à l’ombre qui permet le travail sur des horaires classiques même en été).

Ces synergies ont eu pour effet d’augmenter significativement la productivité de l’exploitation en tilapias et de permettre le développement d’un élevage d’esturgeons.

tilapias

Un projet au service d’un produit réunionnais d’excellence

Six ans après avoir initié l'élevage d'esturgeons, Max Dyckerhoff réalise sa première récolte d’œufs et commercialise ses premiers caviars péi en 2021.

caviar

Une question sur notre accompagnement ?

Pour plus d'information sur vos droits informatiques & Liberté cliquez-ici

*Champs obligatoires