Aller au contenu principal

Présentation du projet

Le projet agrivoltaïque de Faux combine la production locale d’énergie renouvelable avec une production agricole adaptée aux enjeux locaux grâce à différentes innovations. Ce projet permet d’apporter une solution cohérente et appropriée au réchauffement climatique et à ses conséquences irréversibles sur l’agriculture. 

Plus globalement il s’inscrit également dans une dynamique de renouvellement des actifs agricoles. Grâce à l’accompagnement du Fonds MAIF-Transition, le projet a en effet permis l’installation de deux jeunes agriculteurs, Florian et Martin sur une centaine d’hectares de grandes cultures en agriculture biologique.  

Le projet agrivoltaïque s’étend sur une surface de 34,8 ha et associera des trackers photovoltaïques et des grandes cultures en agriculture biologiques. Il a été pensé afin de répondre aux problématiques agricoles actuelles en fournissant des conditions de cultures plus stables, notamment grâce à un système de récupération des eaux pluviales sur les panneaux photovoltaïques couplé à un dispositif d’irrigation sur les parcelles. 

Agriterra Ingénierie a contribué à l’installation de ces deux jeunes agriculteurs en les accompagnant dans les échanges avec toutes les parties prenantes (MAIF-T sur le foncier, la collectivité, Akuo sur le volet photovoltaïque, etc.). Agriterra a travaillé main dans la main avec eux depuis près de 4 ans pour définir un projet agricole adapté à leur parc matériel existant. 

Florian Bonal & Martin Fradet

Florian et Martin sont deux jeunes agriculteurs dont le partenariat avec le Fonds MAIF-Transition a permis de concrétiser leur projet d’installation.

Faux florian bonal
Deux jeunes agriculteurs intéressés par l’innovation, nous exploitons plus de 120 hectares sur la commune de Faux et avons engagé une transition vers le bio sur ces terres depuis 2021. Le projet agrivoltaïque consiste en l’installation de structures photovoltaïques qui suivent la course du soleil équipées d’un dispositif de récolte d’eau de pluie pour l’irrigation des cultures.

Nous pourrons donc résister plus facilement aux sécheresses qui deviennent malheureusement de plus en plus fréquentes et intenses sur notre territoire. Agriterra Ingénierie nous a accompagné dans les discussions avec la MAIF-T, dans la définition de notre projet, les échanges avec la collectivité et les études sur les débouchés de nos productions agricoles.

Un projet réalisé en concertation avec les acteurs du territoire

Agriterra a à cœur de développer des projets en partenariats avec les acteurs locaux afin de les ancrer véritablement dans leur territoire. Pour le projet agrivoltaïque de Faux, collectivités territoriales et associations locales ont été pleinement associées au développement dès l’identification du foncier afin de bâtir avec elles des volets périphériques bénéficiant à la population. Un verger conservatoire et un espace test agricole devraient ainsi voir le jour sur la commune au démarrage du projet.

faux2

Florian a suivi une formation en agriculture avec l’obtention d’un BTS agricole, et a effectué une formation sur la gestion de projet de méthanisation. Il a ensuite cumulé plusieurs expériences agricoles: travail sur une exploitation en grandes cultures au Canada, deux saisons de moisson en CUMA ainsi qu’une saison de pressage de paille. L’activité du GAEC n’étant pas suffisante pour fournir un temps plein supplémentaire, Florian Bonal s’est installé en 2021 sur 71 ha à Faux grâce au Fonds MAIF-Transition. 

Il cultive sur ce site des grandes cultures en conversion vers l’agriculture biologique afin de compléter l’autonomie alimentaire du troupeau du GAEC familial, de mieux gérer les rotations de cultures, de produire des cultures de vente en agriculture biologique et d’alimenter un méthaniseur.

A la suite du décès de son grand-père en 2019, Martin a repris l’exploitation familiale et a engagé une conversion de l’ensemble des cultures vers l’agriculture biologique. La surface initiale de la ferme étant trop restreinte pour optimiser son système de rotation, Martin s’est rapproché du Fonds MAIF-Transition pour cultiver 43 ha du projet de Faux et compléter ses cultures annuelles.  

Agriterra Ingénierie a facilité l’installation de ces agriculteurs via un montage complexe et innovant et accompagnera ces agriculteurs pendant encore de nombreuses années. 

Une question sur notre accompagnement ?

Pour plus d'information sur vos droits informatiques & Liberté cliquez-ici

*Champs obligatoires